Usages et évolutions de process

Bonjour, quels sont vos usages de process et quelles évolutions souhaiterais-vous éventuellement voir sur ce modèle ?

Bonjour,

Je suis dirigeant d’un OF, j’accompagne des prestataires sur le Référentiel National Qualité « Qualiopi » et je suis également auditeur sur ce référentiel.

L’année dernière, dans le cadre de ma préparation à l’audit initial, j’ai commencé à utiliser Process afin de structurer ma démarche de mise en conformité.
Finalement, j’ai renoncé à utiliser Process dans le cadre de ma préparation. J’ai obtenu ma certification Qualiopi.

Je souhaiterai proposer Process à mes clients dans la Phase préparatoire à l’audit Initial et également comme outil de suivi de la démarche qualité, une fois la certification obtenue (1 cycle = 3 ans, comprenant 1 audit initial et 1 audit de surveillance).

Je suis prêt à échanger et m’investir dans toute évolution de Process permettant de l’utiliser dans le cadre de la certification QUALIOPI.

Cordialement,
Steve VANESSE

2 J'aime

J’utilise bon nombre de chaines documentaires Scenari dans ma production ( dockiel, opale, optimoffice, webmedia, process).

Je suis actuellement en train basculer ma production d’un Scenari 4.1 à un Scenari 5.0.10

Se pose pour moi la problématique de la migration de la chaine Process.
J’ai déployé en parallèle un scenari 4.2, pour accueillir mes ateliers Process, tout le reste de ma chaine documentaire étant prête sur scenari 5.0.10.

Techniquement, la chaine Process, dans son état actuel, me convient parfaitement. Je ne cherche pas à être iso, mais j’utilise la chaine pour m’aider à formaliser mes processus et mes modes opératoires, et elle rempli parfaitement sa fonction.

Je suis tout particulièrement interressé pour participer à ce travail de migration. J’ai bien ouvert le capot des chaines documentaires, pour regarder comment le beau moteur était fait, mais je n’ai jamais mis les mains dans le cambouis.
Par contre, je peux consacrer du temps à des tests, à des imports, des corrections, des modifications, et mettre de l’énergie pour apprendre a faire qq petites chose.
Nous avons aussi la possibilité, si besoin, de mettre un peu de budget dans ce travail, car le passage en V5 de cette chaine documentaire est pour moi essentielle et assez urgente.

A coté de cet usage interne de la chaine Process, je l’utilise aussi avec des collectivités que je suis pour les amener à formaliser leur processus, voire, pour les plus avancées, l’intégralité de leur documentation en vue de leur certification.

Par contre, je ne fait que mettre à disposition les outils, je ne les accompagne pas moi-même dans le processus de certification (je ne suis pas un spécialiste de la qualité).

2 J'aime

Bonjour,

Super ID de relancer PROCESS !

En effet, les principes de :

  • découpage de contenu en grains
  • réutilisation du même grain (ou niveau supérieur) dans plusieurs documents
  • publication « conditionnelle » (conditions de DOKIEL)
  • voire utilisation des « variables »
  • sans compter la publicaion multisupport (site web, diaporama, PDF)

sont des atouts incontestables pour l’adoption de SC dans la gestion de documentation/démarche qualité.

J’ai testé PROCESS en découvrant SC (2015), mais ai écarté ce modèle car celui-ci était resté à l’état de « projet » et donc « sans garantie » de maintien et d’évolution.

Pourtant, dans mon souvenir, la « logique » documentaire et le vocabulaire des démarches qualité étaient respectés (procédures, mode opératoire etc.) et bien entendu enrichi par la possibilité de lien entre les parties.

Sauf erreur de ma part (Xcusez-moi, je ne prends pas le temps de le réinstaller pour vérifier), j’avais identifié qu’il manquerait :

  1. la possibilité d’introduire dans les en-tête des documents générés en version PDF, le « cartouche » assez classique d’identification documentaire permettant de gérer : le type et le nom du document, n° de version, date de dernière modification, date de validité, auteurs (initiales) etc. Ce cartouche sous forme de tableau peut, je suspecte, être créé/édité dans les versions web, encore qu’il serait bien qu’il se « fige » en en-tête de page pour que le parcours de la page web le laisse bien apparent en permanence.

  2. La possibilité de créer/éditer/gérer des logigrammes… mais le récent message de @prof_wendling : Une solution pour mettre une carte mentale interactive dans opale nous apporte une piste palliative intéressante, même si incomplète.

Pour conclure : « On est volontaire pour être Béta-testeur de toute nouvelle version ! » :nerd_face:

JPC

1 J'aime

Bonjour,
Merci beaucoup pour ce fil de discussion !
Je suis moi-aussi intéressée par Process, pour un usage dans une halle technologique, voire dans le laboratoire de recherche dont dépend la halle. Nous utilisons déjà Dokiel et Optim. J’essaie de démontrer aux enseignants l’intérêt d’Opale et plus tard de Topaze.
Process nous permettrait de développer le volet qualité (un des points indispensables à la labellisation future de la halle) en restant dans l’univers Scenari.
J’avais exploré Process il y a un certain temps déjà, mais pas assez pour identifier des évolutions nécessaires, à part le passage sous Scenari 5 évidemment.
Merci :wink:

1 J'aime

Bonjour et merci d’envisager la migration du modèle « process ».

J’utilise ce modèle dans SC 4.2 et je pense qu’il serait pertinent d’autoriser en lieu en place de l’image (item graphique de type PNG, JPEG, …) d’un processus, l’import de fichier de type BPMN (cf. Business Process Model & Notation™ (BPMN™) | Object Management Group) et ainsi ouvrir une nouvelle voie d’interopérabilité avec le monde extérieur aux chaines éditoriales.

Dans un premier temps, seule une interprétation des objets XML composant le fichier BPMN pourraient être rendu accessible.

Dans un second temps, les objets BPMN de type « sous-processus » pour permettre les liens/appels/chainage entre items de type macro-process, processus, action, instruction de travail, …

Puis, petits à petits les autres objets au gré des versions du modèle.

PS :

  • ce modèle est très utile pour décrire son SMQ (Système de Manegement de la Qualité) dans le cadre (ou non) d’une démarche de certification ISO 9001.
  • ce modèle est très utile pour décrire un besoin fonctionnel (Expérience utilisateur) dans le cadre d’une démarche de spécification d’un logiciel (et des campagnes de test/recette attachées).
1 J'aime