Tri et gestion des items, des cours et des ateliers

Bonjour,
J’utilise opale de plus en plus. Une de mes difficultés du moment est la gestion des cours et-ou des ateliers. J’enseigne en lycée et je produis plusieurs formations en parallèle. Je suis confronté à la multiplicité des ateliers. Au bout du compte j’en ai créé seulement deux, mais ils comportent beaucoup d’item et il est donc compliqué d’avoir une vue complète de l’arbre de création.
Je souhaiterai donc savoir s’il existe des bonnes pratiques pour gérer l’ensemble d’une formation. Un de mes problème est aussi que l’on ne puisse ouvrir qu’un seul atelier à la fois et qu’il n’est pas possible de faire un glissé déposé entre atelier.
Quelles sont alors les pratiques que vous me conseillez d’utiliser pour gérer au mieux mes cours. En vous remerciant.

1 J'aime

Hello,

Tout d’abord, on peut ouvrir plusieurs ateliers en même temps.
Il faut pour cela faire un clic droit sur l’onglet du client web et dupliquer la fenêtre.
Ou dans le client « lourd » (local), régler les préférences de son entrepôt sur « Toujours ouvrir dans une nouvelle fenêtre »:
image

Ensuite pour copier-coller des items entre ateliers, il faut que :

  • l’atelier de départ soit déclaré « Atelier public ».
  • l’atelier de destination autorise les « liens inter-ateliers directs »
    Ces options s’activent dans les propriétés de chaque atelier :
    image

Enfin voici les règles que nous nous imposons pour optimiser la réutilisation et le partage des contenus :
1 - « externaliser » au maximum nos contenus les saisissant fractionnés en autant d’items « unitaires » « faisant sens » (grains - fragment etc.).
Objectif les réutiliser dans plusieurs contexte tout en les gardant uniques
=> si il y a une modification, celle-ci se répercutera dans toutes les publications (cours) auxquels l’item aura été lié (évidement pas si on « l’internalise » !).

2 - comme nous avons aussi plusieurs ateliers dans lesquels nous avons besoin (au moins pour partie) d’items « communs », nous avons choisi de TOUS les produire dans un atelier « public ».
Cela nous permet d’incorporer ces « items publics » (scenari les appelle « items étrangers ») autant que de besoin dans tous nos autres ateliers.
Toujours en ne les mettant qu’en lien, pas en les « internalisant » dans l’item de destination.

Voici quelques éléments de réponses, probablement incomplets par rapport à ton besoin.
Bonne continuation.
JPC

Merci pour cette réponse qui répond complètement à mes interrogations. Bonne journée,
Bien cordialement

Bonjour @prof_wendling

  • Il faut avant tout noter que Opale ne permet pas l’échange de ressources entre ateliers ( à moins que vous n’exporter l’Item pour ensuite l’importer dans un autre atelier).

  • je vous conseil de créer un seul « atelier » pour tout votre parcours.

  • A l’intérieur de cet atelier vous allez créer un « espace » pour chaque module ou cours ( exp: M1, M2, M3, M4).

  • A l’intérieur de M1 ( en guise exemple) vous créez un nouvel « espace » ressources pour y mettre vos ressources (vidéo, images, fichiers bureautiques) que vous allez utiliser dans le module 1.

-Toujours das l’espace M1, vous créer encore un nouvel espace nommé « activités » et vous aller y mettre toutes les activités du module 1.

MODULE 2

… et vous répéter le même procédure pour les autres espaces module que vous avez créé.

J’espère que d’autre vont bientôt nous rejoindre pour partager avec nous leur bonne pratique.

Bonsoir,
@Mamad_sene je suis d’accord avec vous je ne suis pas arrivé à partager des ressources entre ateliers portant j’ai cherché à le faire à partir du message de @JPC-PARIS peut-être que cela est propre à Dokiel? Dans l’attente de votre réponse, bonne soirée.

1 J'aime

Bonsoir @prof_wendling,

La mécanique n’est pas propre à Dokiel mais commune à tous les environnement serveurs Scenari avec stockage des ateliers en base de données (SCENARIserver, entrepôt en ligne myScenari, SCENARIsuite-starter).

Sur quel environnement travaillez-vous ?

Thibaut

Bonsoir,
@tha Je travaille en version SCENARIchain-desktop 5.0.0.07 rc et opale 3.8.011.

Moi même je me suis une fois confronté à ce genre de problème. Mais je n’ai jamais trouvé la solution. Même la documentation d’Opale sur le site de scenari l’a mentionné. Attendons les explications de @tha pour voir.

Merci

Bonjour,

Pour bénéficier des possibilités de partages d’items entre ateliers (via la déclaration d’ateliers publics), il faut être dans un environnement client-serveur. Ces possibilités n’existent pas dans la version « desktop » que vous utilisez apparemment tous les deux.

Pourquoi cette différence ? Parce que la version client-serveur utilise une technologie très différente qui exploite une base de données. Dans la version « desktop », il n’y a pas de base de données, et ses fonctionnalités sont nettement plus limitées. Vous ne disposez par exemple pas non plus des fonctions de corbeille ou d’historique pour récupérer un ancien contenu.

Si vous avez un usage important de Scenari, essayez de passer sur une version client-serveur. MyScenari proposé par l’association est une possibilité. L’installation d’un serveur est aussi possible par vos soins, mais cela exige des compétences d’administration de serveurs (linux).

1 J'aime

@spi Merci pour cette réponse qui montre clairement les limites de ma configuration avec SCENARIchain-desktop. Pour autant je ne vais pas m’investir dans la configuration d’un environnement client-serveur. Bien que ce site m’interpelle sérieusement pour sauter le pas. Car j’imagine que c’est la solution que vous proposer.
Mais je vais donc réellement réfléchir à la configuration de mes ateliers comme @Mamad_sene le suggère dans un message précédent. Une approche serait peut-être de pouvoir au minimum de sauvegarder des parties d’atelier (.scar) pour pouvoir les incorporer dans un autre. Mais cela n’est pas possible non plus, semblerait-il? Peut-être dans une prochaine version? En tout cas merci à tous pour cet échange qui va me permettre de progresser.

1 J'aime

Oui, avec la nouvelle interface web 5.0, vous pouvez :

  • exporter une archive, en cochant la case « Préserver les espaces de l’atelier »
  • importer cette archive dans un autre atelier : si les espaces ou items existent déjà avec le même nom, il vous sera proposé une option qui consiste à remplacer les contenus existants (et importer une version à jour de vos contenus mutualisés).

Vous pourrez ainsi « synchroniser » manuellement vos contenus entre différents ateliers. Un conseil : isolez bien ces contenus mutualisés dans un espace dédié à la racine de l’atelier.

1 J'aime

@spi Bonjour,
Quant vous parlez de la version web vous parlez bien de cette version de scénari: https://download.scenari.software/MyScenari@5.0.0.08/?
Est-il possible alors de rapatrier le travail fait sous SCENARIchain-desktop 5.0.0.07 rc et opale 3.8.011 dans cette nouvelle version?
De plus elle est en béta est-elle aussi stable que la realese candidate de SCENARIchain-desktop 5.0.0.07 rc?
En vous remerciant de ces éclaircissements.

1 J'aime

Vous disposez aussi de la nouvelle interface web dans l’application Opale 3.8.0.11rc via le bouton « Navigateur » :
image

note : fonction accessible aussi lorsque vous êtes dans l’atelier : menu « Atelier », puis « Ouvrir dans un navigateur » ou « Copier l’url ».

Attention, seuls les navigateurs de la famille Chromium sont compatibles : Brave, Chrome, Edge (à jour), Opera, Vivaldi… Autrement dit, pas Firefox ni Safari.

Mais vous pouvez aussi utiliser MyScenari qui est dans une version un peu plus récente. Par principe, MyScenari est « éternellement » dans une version beta, car toujours légèrement en avance de phase par rapport aux autres solutions.

1 J'aime

Bon bon bon, je vais essayer de répondre simplement :slight_smile:. On a pas mal de variantes qui correspondent en effet à des usages différents et qui sont compilées à partir de la même base. Avoir une vue d’ensemble de tout ça n’est pas évident.

Vous avez donc la possibilité d’utiliser :

  • SCENARIchain desktop : tout est en local sur votre disque dur. Vous n’avez pas accès aux fonctions de base de données.
  • SCENARIchain serverLite : une application à installer sur un serveur qui est aussi limitée fonctionnellement que SCENARIchain desktop. Elle simplifie la collaboration (puisqu’on peut y accéder à plusieurs) et reste plus simple à administrer (une sauvegarde se fait par simple copie des répertoires de données) que les autres solutions serveur.
  • SCENARIchain server : une application à installer sur un serveur mais qui change le stockage des données sur le disque. Une base de données est utilisée ce qui permet beaucoup de nouvelles fonctionnalités (corbeille, historique, ateliers brouillons, partage d’items entre ateliers avec les ateliers publiques… etc.). Attention, qui dit base de données dit aussi des contraintes importantes dans les sauvegarde (au risque de perdre toutes ses données !). L’installation est l’administration de ces serveurs est donc conseillé à des administrateur systèmes habitués à ce genre de procédure.
  • SCENARIsuite starter qui allie un SCENARIchain-server avec un espace de diffusion de vos productions pour en permettre la consultation sur le web par votre lectorat.

Afin de simplifier l’accès aux dernières versions de Scenari (avec l’éditeur web par exemple) ainsi qu’aux fonctions d’édition avancées nécessitant une base de données, l’association Scenari propose myScenari. Il s’agit d’une seule et même application qui peut s’utiliser de deux facons :

  • vous pouvez travailler en local, vous avez alors des versions un brin plus récentes que la 5.0.007 RC mais le niveau fonctionnel reste le même (toujours pas de base de données, non :wink: )
  • vous pouvez aussi adhérer à l’association Scenari et ouvrir un compte myScenari en ligne. Vous aurez alors l’équivalent d’un SCENARIsuite-starter rien que pour vous.

À noter qu’en raison des versions diffusées en avance de phase, l’installation de modèles est verrouillée dans myScenari qui est donc distribué avec les dernières versions de Optim, Opale, Dokiel et un certain nombres de leurs extensions. Les mises à jour (du cœur ainsi que que des modèles) se font automatiquement depuis l’application.

Concrètement, je vous conseille :

  • soit de garder vos contenus en local et vous restez avec votre solution actuelle.
  • soit vous voulez bénéficier de versions de Scenari plus récentes, des fonctions « base de données » comme le partage d’items entre ateliers, de la possibilité de collaborer avec d’autres auteurs… et vous adhérez (vous ou votre institution) à l’association et ouvrez un compte myScenari en ligne.

À moins d’être personnellement intéressé à la montée en compétences en administration de serveur sous linux, j’aurais tendance à vous déconseiller d’installer votre propre serveur (mais c’est un avis très personnel probablement pas partagé par tous sur ce forum :wink: )

Si vous changez d’environnement de travail, vous pourrez en effet exporter vos ateliers au format scwsp à partir du menu des ateliers et importer ces archives dans votre nouvel environnement.

Thibaut

@spi @tha ok merci à tous je vais donc rapatrier mes ateliers sur myScenari puisque d’après ce que j’en ai compris c’est cette version qui sera la plus à jour, de plus elle contient opale et OptimOffice qui sont les deux suites que m’intéressent avec l’éventuelle perspective de connexion à un serveur de diffusion. Merci encore et bonne journée

Bonjour,
Merci pour cet astuce de plus