Gestion des PDF externes dans la publication papier

Besoin identifié :
Lorsqu’un PDF interne est placé dans le contenu sous forme de fichier en téléchargement ou lien vers un document interne il ne se trouve pas dans publication papier (PDF notamment), j’ai bien vu qu’il était possible de mettre une consigne pour le papier mais les contenus internes n’ont pas d’adresse de téléchargement accessible.

Évolution proposée :
Il serait à mon avis bien plus intéressant de proposer ces PDF en Contenus annexes comme les grains de contenus liés.

Il me semble que ceci est actuellement impossible techniquement, ou alors en utilisant un outils tierce capable de merger des PDFs.

@david_rivron aurais-tu sous le coude une solution pour ce besoin ?

Poke @david_rivron :wink:

Nous commençons à avoir une solution technique pour la publi Postscriptum mais très complexe et expérimentale.

Le Comité Opale laisse cette demande en analyse car en termes de faisabilité technique, on est trop limite pour l’instant. Ça viendra probablement mais ce n’est pas encore assez mur.

Par ailleurs, il faudrait plus de retours sur des cas d’usages de cette fonctionnalité.

À la communauté : avez-vous ce besoin ? Dans quel(s) contexte(s) ?

Bonjour à vous,
Disons que cela simplifie de pouvoir inclure un PDF dans la publication « papier ».
A ce jour je ne publie jamais mon contenu en papier, en revanche, je fais volontiers un lien (par exemple vers une procédure) pour que l’apprenant puisse, à sa guise, revoir la procédure, ou considérer qu’il la connaît.
Je publie généralement une synthèse, mais que je compose spécifiquement en PDF donc, à ce jour, le besoin est largement comblé dans mon cas d’usage.

Hello @david_rivron est-ce qu’il y a eu des news sur ce sujet depuis ton dernier message dans ce fil ?

Bonjour,

Non, pas vraiment de nouveautés. La solution que nous expérimentons n’est pas assez avancée pour pouvoir assurer un rendu correct de n’importe quel PDF.

Conclusion du compté Opale :
Étant donné que ce n’est pas encore techniquement faisable, la proposition reste en analyse.

Les solutions techniques actuelles ne couvrent toujours pas le périmètre à 100%, sont dépréciées et alourdissent considérablement le modèle.
Pas d’autres solutions envisagées pour l’instant.