[RESOLU] Import export entre Optim, Opale et Dokiel

Bonjour
Tout nouvel utilisateur j’ai installé dabord Opale sous Ubuntu avant de découvrir Dokiel et Optim très sommairement.
Je ne fais pas très bien la différence entre ces 3 composantes mais certaines possibilités comme un tableau de montage n’existe pas sous Opale et me permettrait de mieux organiser mes pages.
Ayant créer un document sous opale, j’aimerai le « tester » sous optim et Dokiel sans avoir à tout ressaisir.
Est-ce possible ? Comment faire ? export/import ? Transfert de ficihers… ??

Merci pour vos conseils

Bonjour,

le principe de base d’un modèle documentaire SCENARI est de proposer à l’auteur un environnement d’édition bien adapté à son métier et aux types de documents qu’il dont produire. Ceci explique la multitude des modèles proposés. De façon succincte :

  • La sphère Opale : Opale est conçu pour produire des documents pédagogiques dans le monde académique. Outre le modèle Opale il existe Topaze et Rubis, deux autres modèles documentaires de cette même sphère partiellement compatibles avec Opale (capacité à partager des grains de contenus et certains quiz) qui répondent à des spécialisations :
    • Opale : documents académiques de base (Module de formation linéaires classique publiés en Papier, Diaporama, Web et SCORM)
    • Topaze : modules de formation non linéaires, études de cas, publié uniquement en Web
    • Rubis : permet de créer des exerciseurs, diffusés sur le web ou une plateforme d’apprentissage.
  • Dokiel : dédié au domaine de la communication technique et documentation logicielle. Ce modèle est conçu pour les rédacteurs technique
  • Optim : modèle généraliste, notre réponse aux suites bureautiques :slight_smile: Concrètement on utilise Optim pour rédiger des rapports, des diaporamas informatifs ou concevoir des sites web généralistes.

Il y a pas de passerelles entre les différents mondes même si certains modèles sont partiellement compatible (Opale Topaze, Rubis) car utilisés par les mêmes profils d’auteur (Profs et cellules pédagogiques universitaires). Dans les fait ce ne devrait pas être nécessaire car chaque profession doit trouver un modèle qui lui est bien adapté. Il est donc important de bien choisir le modèle documentaire à utiliser en fonction de sa profession et son but à atteindre.
Techniquement il serait possible de migrer des contenus Opale en Dokiel et inversement modulo certains cas limites mais ce type de besoin est rare par rapport à la maintenance de ce type d’outil nécessiterait.

Actuellement il est donc nécessaire de ressaisir un document pour passer d’un modèle à un autre, ce qui est acceptable dans un contexte de test.

La première question qu’il faut donc ce poser est quelle est ma profession ? à qui je destine mes documents ? pour atteindre quel but ?

Bonjour SAM et merci pour ces précisions.

Je comprends un peu mieux ces différences mais pour ce qui est de faire le choix, je galère encore un peu.

Pouvez-vous me guider sur mes choix SVP ?
Je souhaite un dispositif multisupports (diaporama, papier et web) pour présenter des textes avec des images, lesquelles doivent pouvoir être positionnées un peu partout voir même comme caractères. (C’est actuellement ce qui me manque sur Opale)
Pour les exercices, je recherche du QROC et QCM mais aussi des phrases à trous ou des dessins avec des légendes à compléter. Quel produit me conseilleriez-vous ?

Vous êtes enseignant ? formateur ? quel est votre publique ?

Je suis formateur et principalement pour des adultes.
Le dispositif vise donc à communiquer des données (textes, images, vidéos, sons) et permettre des autotests avant de passer à un nouveau module de formation.
En apport de connaissances, le concept d’OPALE est pas mal sauf pour la mise en page notamment textes+images. Je ne l’ai pas testé pour les exercices.

Je sais pas ce qu’il vous faut :slight_smile: :



Voici une archive SCENARI avec cet exemple : testImages_2020-3-31.scar (81.2 KB) (à glisser-déposer dans un atelier Opale)

Je pense que Opale doit bien vous correspondre.

Super, c’est effectivement ce qu’il me fallait. j’étais resté sur l’imagette uniquement.

J’avais opté pour OPALE en lisant les différents commentaires et il semblait le mieux adapté mais les subtilités du choix restaient encore confuses. Finalement je suis bien tombé, par hasard presque total :wink:
Je dois encore acquérir quelques astuces et jongler entre les menus les clics et les glissés-collés mais ça va venir au fur et à mesure.

Une dernière question pratique. en dehors de ce forum (ou je me perds un peu) ou peut on trouver des tutos d’utilisations ?

De manière générale un bon point de départ pour tout ce qui est documentation SCENARI : https://doc.scenari.software/fr/

Pour Opale :

Merci je vais voir tout ça.
Au plaisir.

Bonjour Syrial,

En complément des ressources de référence citées par SAM, il existe de nombreux tutos de prise en main rapide, en général produits par les Universités à destination de leurs enseignants.

En voici un exemple : https://documentation.unistra.fr/DUN/IPM/OPALE/co/_guide.html

Ainsi que les incontournables Bonnes Pratiques documentaires (2012 mais indémodables) : https://moodle.utc.fr/file.php/1330/documents-reference/ref-bonnes-pratiques/co/bonnes_pratiques.html

Une recherche en ligne avec des mots clés de votre cru en ressortira probablement d’autres.

Il est dans les objectifs de l’Asso de recenser ces ressources « non-officielles » prochainement.
Donc merci par avance de nous relayer vos propres trouvailles si elles vous paraissent intéressantes à mutualiser, par exemple en complétant ce fil de message.

Bien à vous. JPC

Bonjour JPC
Merci pour ce complément d’informations
Je vais consulter ces sites, cela fera toujours un bon apport.

J’ai effectivement utilisé un moteur de recherches mais sans grandes réussites. Le nom du logiciel « opale » présente la particularité d’être commun et je trouve plus souvent des infos sur la pierre que sur le logiciel. :slight_smile:

Je ne manquerai pas de vous « renvoyer la balle » si l’occasion se présente

Bien à vous

Hello,
En tapant « tutoriel OPALE » on référence pas mal de ressources.
Ou aussi via « OPALE scenari »… ça élimine en effet les retours en joaillerie.

Les concepteurs ont créé une « pépite », mais les dénominations en référence aux métaux précieux ou rares étaient déjà prises, alors ils se sont rabattus sur les « joyaux ».
Interprétation tout à fait gratuite sans référence à une vérité historique établie :grin:

Bonne journée. JPC